CINÉMA – DIMENSIONS – RÉFLEXION

Je suis passé devant une vitrine avec des petites voitures-jouets puis j’ai regardé la rue et j’ai vu un camion transportant des voitures, exactement pareil au jouet qui l’imite, garé en face… Passage d’une dimension à l’autre, du jeu à la réalité. Mais voie possible (cf. Godard) → après cela montrer le camion qui décharge, précision matérielle propre la réalité ; changer insensiblement de dimensions, revenir à la dimension réelle. Enfant qui regarde son jouet après plan du camion puis pareil → retour à la réalité : spontanéité de l’enfant. On peut bâtir le film ainsi : filmer d’abord la réalité (cinéma – vérité) avec juste une trame puis intercaler les repères extra-réels (jouets – jeu – fabriqués – art) qui sèment le désordre des dimensions et du jeu…

= soumettre la réalité à une épreuve… ? ?

________________________________________

Trop didactique sous cette forme. Il faut : filmer la réalité en un seul plan, faire la synthèse dialectique réalité-art (*) se servir du cinéma comme d’un révélateur. Révéler les mouvements complexes, précis, minutieux du monde vivant par contrepoint avec le hiératisme figé des choses fabriquées. Il faut arriver à ce que la chose fabriquée (jouet – art) se mette à vibrer

Voie = poétique ? ? ? ↔ (projet sur les plantes. Oui ← un seul plan (réalité + rêve) et caractère poétique (vision de l’enfant…)

(*) = l’art doit être évoqué (il n’en est que plus fort) (exemple : le gros plan de l’œil ou le plan du projecteur regardant et éclairant la salle de cinéma = utilisation, appropriation de la réalité.

Le repère (l’art – la fabrication) se trouve à la fois en deçà et au delà de la réalité. En deçà : elle la crée en tant que réalité de l’image. La réalité filmée, fabriquée, devient image. Dans ce premier temps on ne peut distinguer la fabrication de la réalité. Au-delà : elle est le deuxième pôle de l’image dont l’autre est la réalité. Elle est dissociée de la réalité, à laquelle elle fait pendant, et le deuxième terme de la synthèse dialectique avec la réalité.

À la fois dissociée et constitutivement liée, c’est le mouvement même de la dialectique

Note écrite à 19 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *