CINÉMA – PROJET « ALICE »

Idée : changement de dimensions → Alice grandit → elle ne peut plus passer dans un trou par lequel elle voulait s’enfuir, car elle est poursuivie (par une araignée, par exemple), mais, en retour → Elle grandit assez pour écraser l’araignée (Ouf… !)

Note écrite à 19 ans

Commentaire du 26 décembre 2011 :

La question que je me pose en relisant cette note, c’est : avais-je déjà vu alors « L’homme qui rétrécit » de Jack Arnold ? Mais je ne me souviens plus…

– Commentaire écrit à 65 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *