VÉCU – CINÉMA

Hier : tournage (dernier jour) film de G. Scène d’accident : un gars renversé par une voiture. Je conduisais. Premier essai : rien (trop vite → peur). Deuxième choc. Je l’ai senti très fort. Le gars roule en gémissant. Je me précipite. Tout le monde a cru que c’était sérieux. La caméra a été arrêtée. Finalement ce n’était rien. Ce qu’il y a de formidable au cinéma, c’est que la vérité surgit à n’importe quel moment. On ne savait pas très bien si on jouait ou si « c’était vrai »… ← très intéressant comme expérience à faire. Cela m’a marqué et je suis sûr que ça me servira. Les êtres se trouvent amenés à participer en entier

– Note écrite à 19 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *