RÉFLEXION

J’arrive à des rapports bien meilleurs, une part de repli permettant la réflexion, l’enrichissement par les livres, la musique, l’écriture, une part de contacts chaleureux avec les gens, s’intéresser à eux c’est s’oublier, oublier ses mornes ressassements effrayés, ses timidités et ses solitudes désespérantes. Équilibre. Ignorer ceux avec qui on n’a rien en commun et écouter ceux qu’on apprécie, en tirer la substance.
Je remarque que se succèdent maintenant pour moi des périodes de solitude à la maison et de coexistence au lycée. Chacune s’enrichissant de la précédente qui renforce en moi la tendance qui s’épanouit dans cette période, pleinement et chaque fois plus riche, plus équilibrée. Quand je sors de la maison pour aller au lycée, mon temps de solitude ne permet mieux d’entrer en contact avec les gens de la classe.

Note écrite à 19 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *