IDÉE SCÉNARISTIQUE

Il est tard. Nuit. J’ai eu une gueule de bois formidable. Normogastryl. Ça va mieux. Je suis allé boire un verre d’eau et pisser un coup. J’ai eu une idée de gag assez pas mal. Je note :
Un personnage frappe à la porte d’un appartement. À l’intérieur : un personnage entend, mais ne répond pas, refusant de se déranger, faisant comme s’il n’y avait personne. Coups répétés. Elle (admettons que c’est une femme) ne bouge pas. Le premier personnage passe un message sous la porte. La femme s’approche alors et prend le papier sur lequel elle lit : « Ouvrez la porte, j’attends derrière… » Avec un geste de dépit, elle ouvre la porte et le personnage entre…

Note écrite à 19 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *