VÉCU – 1ÈRE DES 4 FEMMES DE MA VIE : JOCELYNE

Je ne sais pas pourquoi, ce soir, je me rappelle. Je me rappelle le soir où nous avions été embarqués, Jo et moi, par les flics à cause de la moto. Quand Papa m’avait ramené en voiture, j’étais derrière, devant il y avait « Bebel », Maurice E*, et, sur la banquette arrière, près de moi, comme dans le coffre, il y avait des paquets, des objets que Papa emportait, parce qu’il partait le lendemain pour Paris et il commençait le déménagement de la maison.


Je me rappelle : j’étais allé me promener, en mobylette, je l’avais laissée. Je m’étais enfoncé dans les bois, j’étais arrivé jusqu’à un ruisseau.


Peut-on se rappeler de tout ?
Pourquoi ce déchirement ?

Note écrite à 19 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *